Passons à l'action:

Conseils pour le soutien d’un financement adéquat de la CCT au niveau local

La politique est d’abord une affaire locale. Les députés et autres élus apprécient en effet l’occasion de rencontrer leurs électeurs. En rencontrant votre député local, vous établissez un contact personnel, un rapport qui peut profiter autant à ce dernier qu’à votre organisation et à l’industrie touristique dans son ensemble. De par votre rôle en tant que chef de file du tourisme dans sa circonscription, votre rencontre avec un élu local s’avère une occasion de lui rappeler l’importance pour l’économie canadienne de politiques pertinentes en matière de tourisme. Même une brève rencontre visant simplement à faire mutuellement connaissance peut avoir un impact positif considérable.

Que vous partagiez ou non les valeurs politiques de votre député local, cela ne vous empêche pas pour autant d’aborder ensemble les enjeux liés aux politiques sur le tourisme, voire même d’avoir une bonne relation sur le plan personnel. Il suffit simplement d’essayer – parfois, les relations les plus bénéfiques transcendent les choix politiques.

Étapes à suivre

  • Faites parvenir à vote député une missive par courriel dans laquelle vous sollicitez une rencontre à son bureau de compté (vous trouverez le nom et les coordonnées de votre député [ici])
  • Tâchez d’arriver de 5 à 10 minutes à l’avance.
  • Prévoyez ne disposer que d’une quinzaine de minutes et préparez-vous en conséquence :
    • Si vous anticipez une rencontre de 15 minutes seulement, vous ne vous sentirez pas pressé et pourrez vous assurer d’emblée de livrer votre message.
      • En somme, il faut insister sur le fait que le financement de la CCT s’avère essentiel à la croissance de l’industrie touristique, et donc à la prospérité et aux emplois dans le compté du député.
  • On n’est jamais trop bien préparé :
  • Conclusion de la rencontre :
    • Laissez vos coordonnées ainsi que le document de l’AITC à votre député ainsi qu’aux membres de son personnel.
      • Tâchez d’attendre à la toute fin de la rencontre, question d’éviter que le député consulte le document plutôt que de vous accorder toute son attention
    • Remerciez le député de vous avoir accordé du temps et assurez-vous que celui-ci vous considère comme un allié et une source de renseignements.
  • À noter :
    • Le fait de ne pas endosser le parti politique de votre député ne signifie pas pour autant que vous ne pouvez discuter ensemble d’enjeux de nature politique
    • Il n’y a aucun mal à répondre « Je l’ignore, mais je vous reviendrai sous peu avec la réponse »
    • Il y a une nuance entre demander et exiger – être trop agressif risque d’être contre-productif
    • Rencontrer l’assistant de votre député n’est pas une mauvaise chose en soi – ce dernier accorde une grande importance à l’opinion des membres de son personnel, qui s’impliquent fréquemment dans les enjeux de nature politique avec leur député.
  • Effectuez un suivi et entretenez le contact :
    • Faites parvenir une missive écrite dans laquelle vous remerciez à nouveau votre député pour la rencontre, en y ajoutant tout élément de discussions que vous pourriez avoir oublié de mentionner ou tout renseignement promis.
    • Si la rencontre s’est avérée positive, n’hésitez pas à écrire à nouveau à votre député lorsque celui-ci fait la nouvelle, ou encore pour lui faire parvenir des renseignements susceptibles de l’intéresser.

Les mécènes de l’industrie du tourisme

Marriott International

© Association de l'industrie touristique du Canada   Plan du site | Politique de confidentialité | Accueil
Powered by Exware Association Management